Articles tagués : norvege

C’est parti!

image

Merci Are et Lene, nous voila partis pour Oslo ou notre ferry nous attend ce soir.

Publicités
Catégories : 2015-2016 - Cyclo/Rando Norvège, 4 Retour vélo | Étiquettes : , , , | 2 Commentaires

Il était une fois chez les Samis…

Nous avons découvert un joli livre pour enfant qui décrit bien la vie chez les Lapons.  Nous voulons le partager avec vous car les illustrations sont magnifiques.

1_860x1200

La Vie en Plaine

Les veaux rennes sont nés au printemps, au mois de mai.  Notre histoire commence au mois de juillet, quand les Samis partent dans les montagnes pour marquer les nouveaux veaux.  Les rennes sont rassemblés dans les enclos,

2_1600x939

Puis le petit veau est capturé au lasso une fois que sa mère est identifié.

??

Un marquage est effectué à l’oreille.  Chaque Sami, homme, femme et enfant, à sa propre marque.

4_1600x857

L’été ne dure pas longtemps en Laponie, il faut donc se dépêcher pour faire des provisions avant l’arrivée des neiges.

5_1600x934

Au début de l’automne, les Samis nomades établissent un camp d’hiver pour s’occuper des rennes pendant cette dure période.  Il faut construire un goatti (gamme) qui sera recouvert de couvertures, et un lavvo également.Le goatti est comme la yourte pour les Mongols et le lavvo comme le tepee des Indians.

6_1600x933

Au milieu du goatti, il y a un poêle, ou un feu ouvert dans les temps plus anciens.  La Samis mangent souvent le même repas: morceaux de viande de rennes bouilli, des os de rennes pour la délicieuse moelle, et des pommes de terres.

7_1600x945

La vie est bien structuré dans ce petit espace.  Il y a même un espace pour dormir, sous une petite tente.

7a

Dehors, un garde mangé est construit sur pilotis à ciel ouvert.  A partir d’octobre, la nourriture reste congelé tout l’hiver et à l’abri des animaux.

8_1600x1200

Bientôt, tout le siida arrive, le reste des membres de la famille élargie qui constitue la sorte de tribu.  Chaque famille plante son goahti et et lavvo autour.

10_1600x1016

Puis il est temps de rassembler les rennes.  Les Samis les font tourner dans un cercle de plus en plus serré pour pouvoir les contrôler.

11_1600x951

Ils les descendent des montagnes pour les emmener dans un grand enclos.

??

Une fois dans l’enclos, il faut encore marqué les veaux qui n’ont pas encore été marqué.  Les veaux ne sont plus marqué au couteau à l’oreille car le froid rend la cicatrisation difficile.  Ils sont donc marqué sur le pelage et seront marqué à l’oreille au printemps.  Il faut également attraper les mâles qui partirons à l’abattoir avant le rut.

13_1600x976

Pendant le rut, il faut laisser les rennes tranquille.  Il y a donc du temps pour travailler les peaux pour confectionner vêtements et chaussures.

7b

Le papa dépèce une jambe de renne.  Cette peau est excellente pour la fabrication de bottes Sami.

7d

Ici, la petite fille place des morceaux d’écorces sur les peaux de jambe de renne pour les faire sécher.  Puis elle tanne les peaux avec une mixture d’écorce de bois.  Sa mère confectionne du boudin avec le sang de renne.

7c

Au mois de décembre, les rennes sont à nouveau rassemblés,

19_1600x1009

Puis le campement est défait pour repartir au village.

??

Au village, il y a un grand enclos avec beaucoup de portes et de petits enclos.  Les rennes sont séparés et chaque famille met ses rennes dans son enclos.

21_1600x1028

Les rennes de chaque famille passerons l’hiver séparés, pour mieux gérer les zones de pâturages d’hiver.

22_1600x1200

Malgré les longues journées de travail pendant cette période, tous le monde se rassemble à l’église pour Noel, dans son plus beau vêtement.  Les baptêmes, communions et mariages sont de moments importants pour les Sami, majoritairement chrétiens aujourd’hui.

23_1600x953

Les activités d’hiver incluent également le bois, pour construire et chauffer par -40°C.

24_1600x1038

Voici la vie des Lapons!

25_1600x961

Catégories : 2015-2016 - Cyclo/Rando Norvège, 3 Hiver en Norvège | Étiquettes : , , , , | 2 Commentaires

Dernier mois en Norvège

10 février – 18 février

Nous sommes revenues à Lønsdal, mais nous apprenons que Nina et le reste de la famille partent à Sundsjord ou Ante Biete y sera scolarisé.  Du coup, nous passerons les 3 prochaines semaines avant notre départ seules a nous occuper des 150 rennes restés à la maison.

Nous avons acheté des billets de train pour Oslo pour le 7 mars.  Plutôt bon prix, les b illets nous aurons seulement couté 60€ à deux pour faire 1,300kms.  Notre ami Are nous récupèrera à Oslo pour nous ramener chez lui à Hønefoss, ou nous attendant nos vélos.  Nous prendrons ensuite le ferry for Frederikshavn, au Danemark, comme nous l’avons fait à l’allez.  Le trajet du retour nous prendra environs un mois, en taillant tout droit par le Danemark, l’Allemagne jusqu’au Rhin puis le long de l’Alsace et l’arrivée par la Suisse pour arriver à Evian.

Nous nous occupons avec de petits projets, comme la peinture d’une chambre dans la maison:

Nous devons également revoir notre équipement avant notre départ à vélo.  Le temps sera plus froid qu’a l’aller, nous devons donc prendre plus de vêtements.  Via nous fabrique des sur-moufles étanches pour garder nos mains au chaud sous la pluie froide.

La plupart de notre équipement vélo est resté chez Are, nous resterons quelques jours chez lui pour bien nous organiser.

Nous profitons également des journées de plus en plus longues, nous voyons maintenant le soleil pendant plusieurs heures.

Une vidéo dans l’enclos des rennes, Via a une petite altercation avec Angel…

Catégories : 2015-2016 - Cyclo/Rando Norvège, 3 Hiver en Norvège | Étiquettes : , , , , | 2 Commentaires

Sundsfjord

1 – 10 Février

Cela fait une semaine que nous sommes à Sundsfjord, à faire de petits travaux sur la maison.  Nous apprécions le changement de décors et de travail.  Malgré une météo capricieuse, nous arrivons à nous promener autour du fjord et voir quelques rayons de soleil.

Voici une petite vidéos de nos premiers vrai rayons de soleil de la saison:

Nous nous occupons à faire de petits travaux de rénovation dans la maison.  Quelques projets non terminé du dernier propriétaire…

Cette petite pièce deviendra un garde manger et un endroit de stockage.

Nous avons tout de même de temps de nous amuser, et aller visiter les voisins très sympathiques.

Nous rentrons ce soir à Lønsdal pour retrouver notre gamme.  Il ne nous reste que quelques semaines avant notre départ pour Oslo.  Nous devions rester jusqu’à fin mars, mais des projets en France nous appel à revenir un mois plus tôt.  Nous retrouverons nos vélos à Hønefoss, près d’Oslo, pour retourner en France par la route la plus directe.  Nous projetons donc d’être de retour à Evian mi avril.  En espérant ne pas rencontrer trop de mauvais temps!

Catégories : 2015-2016 - Cyclo/Rando Norvège, 3 Hiver en Norvège | Étiquettes : , , | 3 Commentaires

Janvier 2016

Nous débuterons la nouvelle année dans une ambiance festive à l’hôtel avec tous les habitants de Lønsdal. Chacun portera un plat et un grand buffet sera dressé. Nina a fait une belle et grosse dinde dont nous avons fait la farce. La boisson chacun porte la sienne, c’est de coutume ici. L’alcool en Norvège est tellement cher. Nous avons bien mangé et bien bu. Feux d’artifices à minuit et chacun se souhaite la bonne année. La fête s’achèvera pour nous à 2h du matin. Pour marquer la nouvelle année, nous décidons de nous raser la tête!  Un début de tradition pour Alex qui n’en est pas à sa première fois car elle l’avait déjà fait en 2010 en Nouvelle Zélande à vélo…  Et puis, de toute manière, nous avons toujours un bonnet sur la tête, alors cela ne se voit pas vraiment!  Petite vidéo pour immortalisé le moment:

We head into the new year with a party at the hotel with all the people of Lønsdal.  Everyone brings a dish to the buffet.  Nina has made a large turkey and we have made the stuffing.  Everyone brings their own drinks to consume, it’s the Norwegian way as alcohol is so expensive.  Fireworks at midnight and everyone wishes a happy new year to all.  To mark the new year, we decide to shave our heads!  Perhaps the start of a tradition for Alex who had already done this is New Zealand in 2010 on a biking trip…  And as we are always wearing hats, no one really sees it!  Here’s a little video:

Rapidement, la baisse de température annoncée arrive.  Le thermomètre plonge à -10°c puis -15°c.    Jusque là nous avions généralement des températures entre 0 et -10.  Nos petits manteaux d’hiver ne sont plus suffisants, nous souffrons du froid surtout sur la motoneige pour aller nourrir les rennes.  Mais nous trouvons dans une des cabanes de stockages, des veilles parkas en plumes pour le grand froid.  Quelques bonnets et gants en plus et nous voila prêtes pour affronter de vrais températures hivernales.

The drop in temperature announced arrived soon enough.  The thermometer plunges to -10°c then -15°c.  Until now the usual temperature was between 0 to -5°c.  Our small winter coats are no longer enough, we suffer from the cold, especially on the snowmobile when we go to feed the reindeer.  But after a little search in one of the many storage huts we equip ourselves with old down parkas.  A few more hats and gloves and we’re ready to face real winter conditions.

Nina se fait du souci pour nous dans le gamme, elle pense que nous aurons froid avec la baisse de température.  Elle nous invite à revenir à la maison pour dormir.  Et quitter notre petit nid douillet?  Jamais!  Mais, hélas, cela nous sera bien obligatoire…  En chauffant le poêle plus que d’habitude pour combattre le froid, le gamme prend feux!  C’est la panique!  Le conduit de poêle, non isolé, avait glissé de plus en plus près de la bâche plastique enveloppant le gamme.  Le plastique prend feux et enflamme le dépôt de suie autour.  Nous voyons les flammes de l’intérieur juste à temps.  Alex monte à toute vitesse sur le toit du gamme, et vide un sceau d’eau entre le conduit et le gamme.  Les flammes s’éteignent à temps avant d’enflammer les poutres.  Plus de peur que de mal, mais quelques minutes de plus et l’écorce de bois aurait pris feux et tout le gamme aurait brulé rapidement.  L’intérieur du gamme est trempé, nous ne pouvons pas dormir ici, ni y refaire un feu.  Nous dormirons donc 2 nuits dans la chambre chez Inger.  Per Ole achètera de la laine de roche pour isolé le conduit et bouché le troué laissé par le feu.  Dorénavant, nous sommes bien protégées.

Nina thinks that we will be cold in the gamme at night and invites to sleep in the house.  And leave our cozy nest?  Never!  Unfortunately, this will soon become necessary.  By overheating the wood stove one evening to combat the cold, a fire breaks out!  The plastic tarp around the uninsulated stove pipe catches fire, fueled by the deposit of soot.  We see the flames from the inside just in time.  Alex sprints to the top of the gamme with a bucket of water and extinguishes the flames.  More fright than harm, but a few more minutes and the surrounding bark would have caught, rapidly burning the rest.  The inside of the gamme is soaked and we cannot relight a fire for the night.  We will sleep to nights in the room at Inger’s house.  Per Ole buys some Rockwool so we can insulate the stove pipe and plug up the hole left by the fire.  Now we are protected.

 

Avec l’arrivée du grand froid, notre stock de bois à bien diminué.  Il est donc impératif de refaire un stock pour le reste de notre séjour.  Les enclos des rennes sont remplis d’arbres mort sur pied car les rennes broutent l’écorce ce qui fini par tuer l’arbre.  Nous profitons de la motoneige pour chaque jour couper et débiter les arbres et les ramener pour les stocker.  Par -20°c, cela est bien difficile pour nos corps au début!  Mais au bout de 3 semaines de froid, nous finissons par nous y habituer.

With the cold, our wood pile has greatly diminished.  We must now go and cut more to last us the rest of our stay.  The reindeer gardens are full of standing dead trees as the reindeer eat the bark which kills the tree.  We use the snowmobile to bring back the trees which we cut.  Our bodies have a hard time working in -20°c at the beginning.  But after 3 weeks, we finally get used to it.

Notre travail pour cet hiver consiste à nourrir les 150 rennes restés à la maison.  Ils nécessitent 6 luges de granulés, soit proche de 500kg de granulés par jour.  Nous tirons les luges avec la motoneige jusqu’à l’enclos à quelques centaines de mètres du silo.  Cela nous prend environs une à deux heures par jour.  Les rennes, au début apeuré, deviennent rapidement habitués à notre visite quotidienne.  Voici une petite vidéo:

Our job this winter will be to feed the 150 reindeer which have stayed at the house.  They need 6 cribs of pellets, about 500kg of pellets per day.  We use the snowmobile to haul the cribs from the silo to the garden which takes us between one to two hours per day.  The reindeer, scared at first, become used to us as we visit them daily.  Here’s a video:

Malgré le manque de neige fraîche, notre gamme a tout de même bien tenu contre le froid.  Bien sur, nous avons ressenti la différence, le sol est plus froid, nous gardons les fauteuils plus près du poêle et éloignés des bords du gamme.  Mais une brique chaude sous les pieds nous a maintenues au chaud.  De 20°c le soir au couché, nous nous réveillons à 8°c dans le gamme.  Mais en repensant à notre chère maison à Evian peu isolé et chauffé avec un petit poêle à bois, il faut dire que nous avons vécu la même chose là bas, si ce n’est que la température extérieur ne descendait jamais en dessous de -5°c la nuit!

Even though we had very little new snow to cover our gamme, it still fared pretty well against the cold.  Of course, we felt the difference, the floor is colder, and we keep the armchairs closer to the fire.  But a brick under our feet keeps us warm.  From the 20°c when we go to sleep, we wake to 8°c in the morning.  But this isn’t much different from our un-insulated house in Evian, where we also had similar indoor temperatures even though the outside temperature rarely got below -5°c!

Une fois les festivités de décembre finis, Per Ole pars au fjord avec des milliers de rennes.  Certaines années, les rennes font la transhumance à pied à travers les montagnes et le glacier Svartisen, mais cela est impossible cette année, ils sont donc amenés en semi-remorque, plusieurs centaines à la fois.  La route prend presque 4h.  Jour et nuit, ils acheminent les rennes et les lâchent dans les montagnes près du fjord.  Cette année, Per Ole et Nina ont acheté une maison au lieu d’en louer une.  Un gros investissement pour eux.  Nous les aidons donc à emménager et à nettoyer la maison.  Quelques petits travaux d’aménagements seront nécessaires, mais la maison est en très bon état.

Once the holidays were over, Per Ole left for the fjord with the reindeer.  Some years, the reindeer are herded by snowmobile through the mountains and over Svartisen glacier, but that’s not possible this year.  So they are brought by semi truck, a few hundred at a time.  The road takes almost 4h and day and night they will drive the reindeer and release them in the mountains near the fjord.  This year, Per Ole and Nina have bought a house instead of renting one.  It’s a big investment for them.  We help them move in and clean the house.  A few renovations need to be done, but the house is in good shape.

La vue du haut de la montagne qui surplombe le petit hameau de Sundsfjord est magnifique, même sans soleil.  Nous reviendrons surement plusieurs fois ici pour effectuer des travaux, ce qui ne nous déplait pas, surtout qu’il y a une bonne connexion internet et nous pourrons enfin publier sur le blog!

The vue at the top of the large hill which looms over the small village of Sundsfjord is magnificent, even without sun.  We will most likely come back a few times to do some renovation work, which is fine by us as there is a very good internet connection and we’ll be able to update the blog!

Le jour se fait de plus en plus présent, depuis le 24 janvier nous apercevons tous juste quelques rayons de soleil de la maison!  Cela ne dure que quelques minutes mais c’est tellement bon. Nous avions eu peur à l’automne de ne pas pouvoir nous habitué à la nuit et à la fatigue que nous ressentions, mais nos corps ont fini par s’adapter et la nuit ne nous gêne plus.  Février devrait nous apporter un redoux et des journées plus longues.

Daylight is longer now, we can just see a few rays of sunlight peaking through the mountains at the house!  We were afraid in the fall that we would never get used to the darkness and the fatigue that we felt, but our bodies finally adapted to the night and it no longer bothers us.  February should bring us warmer temperatures and longer days.

Premier rayon de soleil!

Premier rayon de soleil!

Catégories : 2015-2016 - Cyclo/Rando Norvège, 3 Hiver en Norvège | Étiquettes : , , , , , | 3 Commentaires

Aperçu de notre itinéraire en Norvège

Grace à une bonne connexion internet et un peu de temps, nous avons pu reconstituer notre itinéraire à pied et en stop à travers la Norvège depuis le mois de juillet 2015.  Cliquez pour zoomer sur tripline.

itineraire grand
Catégories : 1 Aller Vélo, 2 Rando en Norvège, 2015-2016 - Cyclo/Rando Norvège, 3 Hiver en Norvège, 4 Retour vélo, Itinéraire | Étiquettes : , , | Poster un commentaire

Décembre

 

Le solstice d’hiver, et Noël, arrivent.  Les journées sont les plus courtes.  L’aube et le crépuscule se mêlent, donnant au ciel des dégradés de rose pendant les quelques heures de jour.  L’effet est magique et ne se produit qu’au mois de décembre.  Mais nous attendons avec impatience le retour des premiers rayons de soleil sur notre gamme que nous n’avons pas vue depuis mi-novembre.

The winter Solstice, and Christmas, is at our doorstep.  The days are at their shortest.  Dawn and dusk blend in shades of pink during the few hours of day.  Only in December does this magical effect occur.  But we also await with impatience the first rays of sunlight on our gamme, which we last saw mid-november.

Pour garder l’esprit des fêtes, nous sommes allez dans la forêt chercher un arbre de Noël.  Nous l’avons décoré avec des morceaux de poils de rennes, et Alex a confectionné de petites étoiles en écorces de bouleau.  Quelques cônes de pins et une grosse étoile rouge donnait une ambiance bien festive à notre petite maison.

To keep in the spirit of Christmas, we have gone to the forest to find a Christmas tree.  We decorated it using scraps of reindeer fur, and Alex cut out stars from birch bark.  A few pinecones and a big red star later and our small home was feeling much more in the holiday spirit.

Le Père Noël en personne passera nous voir et discuter avec les rennes…  Peut-être choisira-t-il des rennes de Saltfjell pour sa tournée l’année prochaine?  Dans son magnifique manteau de peaux de renne, il n’aura pas froid en tout cas!

Santa Claus in person came by to see us and chat with the reindeer.  Perhaps he will choose some Saltfjell reindeer for his sleigh next year?  At least he won’t be cold in his magnificent reindeer skin robes. 

Nous sommes également allez à Bodø pour aider Nina au marché.  Cela nous a permis de retrouver notre amie Trude, que nous avions rencontrée sur le glacier Svartisen et chez qui nous étions restées à Bodø il y a quelques mois.  Quelle joie de nous retrouver!  Un magnifique petit ange pend sur notre arbre de Noël, un cadeau fait maison de la part de Trude.

We had a nice trip to Bodø, to help Nina with the market.  Which gave us a chance to catch up with our friend Trude, whom we met at Svartisen glacier and stayed with when we first arrived in Bodø some months ago.  It was nice to visit again and catch up.  A beautiful little angel now hangs on our Christmas tree, a homemade gift from Trude.

Per Ole et les hommes ont descendu beaucoup de rennes des montagnes.  Nous les trions par propriétaire, leurs donnons une injection contre les larves de mouche de printemps et leurs donnons de la nourriture en granulés.  Toute la famille vient, même les bébés.  Les enfants peuvent attraper les rennes comme les adultes.  Voici la vidéo du soir ou nous avons aidé:

Per Ole and the other men have brought down many reindeers from the mountains.  They are sorted, given some medication again spring flies and given food to eat in the form of pellets.  The whole family comes if they can, even the babies.  Kids can catch reindeer as well as adults.  Here is a video from the night we helped out:

Certains rennes iront dans l’enclos à la maison et les autres au fjord pour l’hiver.  Les fjords, proche de la côte, ont généralement un climat plus tempéré l’hiver et il y a plus à manger que dans les montagnes.  Les rennes y auront néanmoins un complément de granulés.  Nina et Per Ole viennent d’y acheter une maison et Per Ole restera là bas pour nourrir les rennes.  Nous avons la tâche de nourrir les 150 rennes qui resteront à la maison de Lønsdal.

Some of the reindeer will go back to the reindeer garden at the house, and the rest will go to the fjord for the winter.  The fjords, being close to the coast, usually have much better weather in winter and the grazing is better than in the high mountains.  The reindeer are also fed pellets there.  Nina and Per Ole have a house which they use for the winter and Per Ole will stay there to feed the reindeer.  We will be feeding the 150 reindeers at the house over the winter.

Entre temps, nous finissons la chambre à couché de Nina et Per Ole et travaillons sur nos peaux.

In the meantime, we keep busy by finishing the bedroom for Nina and Per Ole and working on our skins. 

Voici une autre vidéo sur le processus de tannage des peaux des jambes de rennes pour la confection des bottes sami:

 Here is another video we made on the process of tanning a reindeer leg for making boots:

Une grosse vague de froid est annoncée début janvier, jusqu’à -25°c …  Mais le re-doux pendant les fêtes nous a privé de notre couverture de neige, cruciale à l’isolation de notre maison.  Notre gamme en tourbe saura-t-il nous tenir au chaud la nuit?

A cold front is predicted for January, with temperatures downwards of -25°c.  But the warm temperatures during the holidays has melted our cover of snow, crucial to the isolation of our home.  Will our turf gamme keep us warm during the cold nights?

Notre gamme sans neige est bien triste

Notre gamme sans neige est bien triste

Catégories : 2015-2016 - Cyclo/Rando Norvège, 3 Hiver en Norvège | Étiquettes : , , , , , , | 3 Commentaires

Quelques videos… /A few videos…

Voici quelques vidéos pour mieux vous montrer notre environnement.  Here are a few videos so you can better see our environment.

Bienvenue au gamme.  Welcome to the gamme:

Marquage des veaux pendant un rassemblement de rennes.  Ear-tagging the reindeer calves at a herding gathering:

 

 

Catégories : 2015-2016 - Cyclo/Rando Norvège, 3 Hiver en Norvège | Étiquettes : , , , , , | 5 Commentaires

Novembre dans notre gamme / November in our gamme

27 octobre – 30 novembre

Nous avons emménagés fin octobre dans notre maison de terre.  La pose de la tourbe, étape finale pour la finition de notre gamme, a été très difficile car le froid était arrivé et la terre était gelée.  Nous devions couper un sillon dans un champ avoisinant avec un tracteur et une charrue, puis découper en briques utilisables et les ramener avec le tracteur au gamme.  C’est un travail très physique que nous avons effectué en grande majorité nous-mêmes.  Cela nous aura pris une bonne semaine, juste avant le début des premières neiges.

We moved into our earthen home in the beginning of november.  Putting on the turf roof, the final step to the completion of the gamme (or goahti in Sami), was the most difficult as the ground was already starting to freeze.  We cut a trench with the hoe and tractor in the neighbor’s field and then cut out brick size pieces to bring back to our home.  It’s a pretty physical job which we mostly did by ourselves.  It took us a week but we managed to finish just before the first real snow.

Puis il nous a fallu encore une semaine pour bien emménager et construire les meubles, tel que des étagères, tables, et un dressing. Nous avons customisé avec du bois de renne les poignées de la cuisinette et d’un meuble à tiroirs ainsi que les équerres pour les étagères. Per Ole nous installera le conduit de poêle in extremis avant l’arrivée des températures négatives.  Nina nous donnera des coffres traditionnels Sami pour y mettre des affaires.  A l’époque, cela constituait le seul meuble du gamme.

It took us another week to move in and build/repair all the furniture such as shelves, tables and closet.  We used reindeer antlers to customize our furniture, making buttons and brackets.  Per Ole finally installed the stove pipe just before below freezing temperatures arrived.  Nina gives us some traditional Sami chests to keep our things safe from the mice!  In the old times, it would have been the only piece of furniture in the gamme.

Il est intéressant de noter qu’a part le poêle tout dans le gamme a été fait avec des matériaux de récupération que nous avons recyclé.  Le grillage sur le toit du gamme, pour tenir la tourbe, provient d’un vieux poulailler que nous avons dû démolir pour récupérer le grillage à poule. Un autre bon exemple est la magnifique table que Via a fait avec ses connaissances acquises aux Flottins d’Evian. La maman de Nina avait récupérée un tronc d’arbre torsadé très jolie et Via avec son talent, quelques vis et un peu de bois mort en à fait une table digne d’un designer.

Other than the new stove pipe, we have mostly used recycled and reused materials to renovate the gamme.  The netting in the roof of the gamme, to hold the turf in place once the roots develop, comes from an old chicken coop which we demolished.

Another example is the magnificent table which Via created using her experience with the Flottins d’Evian.  Nina’s mother had found the amazingly twisted branch and Via, with her talent, a few screws and a little driftwood turned it into a designer’s table.

Nous aidons toujours à la boucherie quand cela est nécessaire, en fonction des abattages.

We still help in the butchery when we are needed, after a recent slaughter.

Nous avons également attaqué les travaux dans l’ancienne cuisine qui sera convertie en chambre à coucher pour Nina et Per Ole. Nous monterons les meubles de cuisine dans la grande salle de bains/buanderie, qui facilite nettement le rangement de celle-ci.

We have also started renovations in the house, converting the old kitchen into a bedroom for Per Ole and Nina.  We took the kitchen cupboards and put them in the bathroom/laundry room to give them more storage space. 

Puis nous passons beaucoup de temps à nos activités préférées: marche dans la forêt enneigée, tannage de peaux de renne et confection d’articles.

 We spend the remaining time with our favorite activities: snowy forest walks, reindeer hide tanning and sewing.

Nous avons déjà confectionné 2 besaces en peaux de renne tannées.  Les peaux était déjà tannées mais en très mauvais état.  Nous les avons donc longuement travaillées pour les rendre utilisable.

 We have made 2 small bags so far from naturally tanned reindeer leather.  The skins were already bark tanned but in very bad shape.  We had to work them for a long time before they were useable again.

Nous projetons de faire d’autres articles tels que des chapkas, des chaussures et des vestes. Nous avons également rendez-vous après Noël avec Jack, un ami à Per-Ole fabriquant de couteau Sami, afin d’apprendre à en fabriquer un.

Nous avons commencé à tanner une vielle peau de renard roux que Nina nous à donnée. Les souris l’ont déjà un peu grignoté mais nous pensons pourvoir sauver des beaux morceaux dedans.

We have plans to make other pieces such as furry winter hats, Sami shoes and vests.  We also have an appointment after Christmas with Jack, a Sami knife making friend of Per Ole’s, so that we may learn to make one too.

We have started tanning an old red fox skin which Nina has given us.  The mice have gotten to it a bit but we should manage to save a few nice pieces.

20151202_094521_1280x960

Lors du dernier dépeçage qui a eu lieu ici en extérieur sous les phares des véhicules, nous avons récupéré et dépecé quatre peaux de tête de renne que nous préparons pour le tannage. Nous avons négocié pour avoir deux peaux entières. Nina et Per-Ole ont acquiescé. Nous avons sélectionné deux belles peaux qui étaient sous la neige depuis le dépeçage, quelques semaines auparavant. Nous les ferons décongeler dans le gamme afin de pouvoir les tendre pour le séchage. Nous découperons dedans les pattes et ensuite nous agraferons les peaux directement sur une hutte à l’extérieur.

During the last butchering, which took place outside the house by flood light, we recuperated and skinned 4 reindeer heads which we are preparing to brain tan.  We have also negotiated with Nina and Per Ole for 2 whole reindeer hides.  The reindeer hides had been buried under the snow for 2 weeks since the last slaughter.  We must thaw them out in the gamme before they can be stretched.  Then we cut the 4 legs off and staple the remaining skins directly to the sides of the little wood cabin outside.

Reste une opération délicate sur les pattes le désossage il ne faut pas abîmer la peau qui servira à la réalisation de chaussures. Les pattes sécherons dans le gamme, nous utilisons une méthode Sami des lanières de carton pour que la peau sèche; sans la percer; bien a plat. Ancestralement  ils utilisaient des lanières d’écorce de bouleau.  Une paire de chaussure nécessite les quatre pattes d’un renne. Nina est très compétente pour la réalisation des chaussures Sami et elle nous guidera après Noël. Mais jusque là beaucoup de travail nous attend pour préparer et tanner les pattes.

Nous espérons commencer les Chapka dès que possible car elle nous serons bien utile ici. La neige est arrivée en masse et les températures varie entre -3°C et -10°C depuis un mois déjà.

Mais dans notre gamme nous sommes bien au chaud grâce à notre poêle et nous y passons des moments forts agréables. Nous avons régulièrement la visite de Per-Nil et Olaf Anders, les deux frères aînés de Nina. Ce sont les plus anciens qui aiment à passer du temps et venir boire le thé avec nous. L’atmosphère du gamme leur rappel le temps d’avant, un brin de nostalgie et la mémoire de leur maman. L’émotion est perceptible quand ils viennent. Ils ne cessent de dire « It’s a Lapish life » ce qui signifie « C’est une vie de Lapon ». Cela nous fait très chaud au cœur, c’est une vrai reconnaissance de l’énergie qu’on a mise dans la rénovation du gamme.

Au début des travaux l’entourage était sceptique sur notre possibilité de passer l’hiver dans le gamme. « Vous allez avoir froid » était leur plus grande crainte. Deux « fransk damer », elles ne se rendent probablement pas compte de ce qu’est un hiver dans le grand nord….Effectivement au début on nous prenaient un peu pour deux farfelues, puis devant notre volonté, notre détermination et notre travail, sans relâche, pour emménager au plus vite, ils ont du se rendre à l’évidence. Nous avons bien réussi notre projet. Nous sommes fiers et heureuse de l’avoir fait et on a beaucoup appris pour la futur construction de notre chez nous.

Deboning the legs is a delicate operation as they must be in good condition to make shoes from.  The leg skins dry in the gamme, we use the traditional Sami method of putting strips of cardboard to hold the skin flat in place while it dried, without using nails.  In the old times, they would have used flexible birch bark strips.  A pair of shoes needs all 4 legs.  Nina is very good at making Sami shoes and she will help us after Christmas.  Until then, we have a lot of tanning work to do.

We hope to start our winter hats as soon as possible as it will be a useful item here.  The snow is already plentiful and temperatures has been between -3 and -10°C for a month now.

We are nice and warm in our gamme now thanks to our stove and we spend wonderful times.  We are regularly visited by Pers Nils and Olaf Anders, Nina’s 2 older brothers.  They are the eldest and like to spend a bit of time and drink tea with us.  The gamme reminds them of the old times, nostalgia and the memory of their mother.  The emotion is noticeable when they come.  They always say, « it’s a Lapish life ».  We enjoy their visits, it’s a real recognition of the energy we have put into the renovation of the gamme.

When we first started on this project, many around us were skeptical and said we would be cold and not last the winter.  2 « fransk damer », they don’t realize what it means to spend a winter in the far north…  Many thought we were crazy girls, but through our will, determination and hard work, in order to move in quickly, we proved them otherwise.  And our house came out great!  We have proud and happy to have done it and have a learned a lot for the future construction of our own home.

DSC01009_1280x960

Mais tous n’est pas rose ici !!!… Le plus dure c’est le jour qui nous manque. Je ne parle pas de soleil car il y a déjà plusieurs semaines qu’on ne le voit plus. Nous somme dans la vallée et les montagnes alentours nous en prive tellement il est bas. Non, le plus dure, c’est la nuit qui vient dès 15h00 mais la luminosité décline dès 13h30, du coup le corps est déréglé et nous sommes souvent fatiguées. Le jour lui se lève vers les 9h15. Comme vous le voyez les journées sont courtes et nous devons en tenir compte pour organiser nos activités.

Nous étions un peu stupéfaite à notre arrivée de les voir tout le temps avec leur lampe frontale sur la tête, mais aujourd’hui nous sommes pareil, on ne sort jamais sans.

Ils ont l’habitude et sont équipés pour la nuit. Qu’il fasse jour ou nuit n’a pas d’impact sur leurs activités. Ils sont capable de tout faire dans le noir et le froid hivernal, monter un garage en tôle par  -8°c, commencer à déneiger avec le tracteur à 23h, dépecer des bêtes à main nu quand il gèle, poser un conduit de poêle à 21h, sélectionner les rennes pour l’abattage jusqu’à 3h du matin.

But not everything is peachy here!  The hardest is the lack if daylight.  We haven’t seen the sun in almost a month, we are at the bottom of a valley and the surrounding mountains prevent us from getting a single ray.  Night comes around 3pm, but light starts to fade around 1:30pm.  Our bodies have a hard time adjusting and we are tired.  Daylight starts around 9:15am, so days are very short and we must organize our activities well.

We were a little astonished at our arrival to find everyone with headlights on their heads all the time, but today we do the same.  We never leave the house without one.

 The Sami are used to working at night.  Day or night makes no difference to them.  They are capable of doing everything in the cold dark winter, build a corrugated garage in -8°C temperatures, snow removal at 11pm, butcher animals with bare hands in freezing temperatures, install a stove pipe at 9 at night and herd reindeer until 3 in the morning.

Nous pouvons manger middag (le dîner) a n’importe qu’elle heure, entre midi et minuit…  Mais il est rare que nous mangions tous ensemble à la table.

We can eat middag (dinner) at any time, between noon and midnight…  But it is rare that we all eat at the dinner table together. 

20151114_171005_1280x960

Diner typique, viande de renne bouilli avec pomme de terre, rutabaga et carottes. La moutarde française, c’est pour nous bien sur / Typical dinner, boiled reindeer meat with potatoes, carrots and rutabaga. The french mustard is for us of course

Les Samis et l’heure c’est autre chose, vraiment!!!

Impossible de savoir se qui va se passer et quand ça va se passer. On est souvent informées à la dernière minute, tout semble toujours très flou. Mais les choses se font. Il faut juste être flexible. Nous essayons de nous adapter mais cela n’est pas facile pour nous.

Sami time, it’s quite a different concept!!!

 Impossible for us to know what will happen when.  We are usually informed at the very last minute, and usually it’s quite vague.  But things get done.  We must be flexible.  We try and adapt but it’s not very easy for us.

Noël approche, nous partons a la recherche d’un sapin pour décorer le gamme.

Christmas is soon here and we shall find a tree to decorate for the gamme.

Catégories : 2015-2016 - Cyclo/Rando Norvège, 3 Hiver en Norvège | Étiquettes : , , , , , | 11 Commentaires

L’Hiver en Norvège…?

1 Octobre – 26 Octobre

Cela fait un mois que nous sommes chez nos amis Samis, Nina et Per-Ole. Nous leurs avons proposé de rester l’hiver car nous avons encore beaucoup à apprendre et en échange nous les aiderons à la boucherie et autres tâches quotidiennes. Ce n’est pas le travail qui manque ici…

Nous logeons actuellement dans une petite chambre chez Inger Maria, la sœur de Nina, qui habite dans la maison mitoyenne. Mais nous souhaitons avoir notre propre endroit pour l’hiver.  Nous pensons emménager dans le gamme (goahti en Sami), abri en bois et terre typiquement Sami, juste à côté de la maison.  Il nécessite une bonne rénovation que sommes prêtes a faire et demandons donc l’accord à la famille.

Il nous restait donc a passer un coup de fil à Are, notre ami à Hønefoss, chez qui sont stocker les vélos. Fort heureusement, il peut nous les garder et nous souhaite un bon hiver au pays du père Noël. Merci Are!

Voici a quoi ressemble un gamme:

staloluoktachurch
Le gamme qui nous allons rénover a été construit il y a 20 ans par la mère de Nina, une force de la nature, et il semble cher au cœur de la famille, malgré sa dégradation car le toit est découvert et il prend l’ eau. L’idée de le rénover réjouis Nina, c’est un projet qui lui tenait a cœur mais il y avait toujours d’autres priorités.
Certains membres de la famille semblaient sceptiques de pouvoir y vivre l’hiver par -20 à -30°c mais face à notre motivation tout le monde semble s’intéresser à sa remise en état.

Voici le gamme dans l’état ou nous l’avons premièrement vue:


Nous avons également des projets personnels pour l’hiver comme le tannage de peaux de rennes et la confection de vêtements en peaux.  Nous avons montré a Nina et Per Ole des morceaux de peau de renne tanné à la cervelle, technique que nous avons apprise lors de notre stage en Dordogne avec Lynx Vilden.
Les samis ne tannent qu’à l’écorce de bois et ne connaissent pas cette technique. La qualité et la souplesse de la peau les ont surpris. Il sont surtout étonnés des connaissances dans ce domaine, de deux françaises… Merci à Lynx et la tribu!

DSC00708_1067x800

Nina, comme beaucoup de femmes Sami, est experte dans la confection des habits traditionnels et vêtements en peau.

DSC00387_1067x800

Habits traditionnels Sami

Les premières neige sont déjà arrivées la semaine dernière, la montagne a revêtu son manteau blanc. La température a chuté proche à 0°C, nous sommes sur le cercle polaire à Lønsdal entre Mo i Rana et Bodø.

Plusieurs semaines plus tard , la rénovation du gamme avance bien, nous avons déjà réparé le toit et nous devons y poser la tourbe avant que le sol gèle. D’abord, il a fallu dénuder entièrement le toit de bâches pour poser de l’écorce de bois en dessous.

Puis nous recouvrons avec l’ancienne bâche, encore en bon état, et rajoutons une grosse bâche neuve sur le dessus.

Une fois l’extérieur terminé mis à part la tourbe, nous nous tournons vers les projets intérieur.  La pièce centrale du gamme, le poêle, nous pose problème.  Une énorme dalle en béton nous mobilise le centre du gamme, c’est très moche.  En utilisant une grosse barre à mine, nous l’avons éliminé, le résultat, avec le nouveau poêle en place, est nettement mieux.  Per Ole a trouvé un très joli poêle pour seulement 1000NOK (100€) sur le bon coin norvégien « finn.no ».

Nous sommes enfin prêtes pour commencer la construction d’un mur et d’une porte pour l’entrée car l’ancienne était trop endommagée et nous l’avons enlevée.  Puis il faut faire l’agencement intérieur, laver, poncer et lasurer le parquet, et maintes autre petites choses.

Nous avons raccordé le gamme à l’électricité essentiellement pour l’éclairage, car les journées sont courtes l’hiver. Il n’y a que 4-5 heures de jour au cœur de l’hiver.  Il a donc fallu creuser une tranché pour faire passer un câble en dessous du chemin.

Nina et Per Ole sont partis pour 3 jours pour récupérer du lichen pour les rennes. Dès leur retour nous commencerons la pose de la tourbe car la neige arrive et cela doit être fait avant.  Mais nous avons bien avancé et notre gamme commence à ressembler à quelque chose.

Nina et toutes la famille se sont mobilisés pour nous trouver des vêtements et des chaussures adaptés aux conditions. Ils ont énormément d’anciens vêtements non utilisés et nous ont donné autorisation de piocher dedans. Nous en avons aujourd’hui suffisamment pour remplir un placard et passer l’hiver sereinement.

Le travail dans la boucherie est terminé, toute la viande a été débitée.  Nous reprendrons au prochain abattage au mois de décembre.  Per Ole va pouvoir se consacrer à terminer la nouvelle cuisine et à construite la nouvelle chambre à coucher à la place de l’ancienne cuisine. C’est un très bon bricoleur et efficace. Il aime bien travailler dehors la nuit à la frontale, c’est un peu déroutant pour nous, mais je pense que nous ferons surement la même chose cet hiver.

20151005_075154_1600x1200

Catégories : 2015-2016 - Cyclo/Rando Norvège, 3 Hiver en Norvège | Étiquettes : , , , , , , | 10 Commentaires

Propulsé par WordPress.com.